Arts & Traditions Populaires de Marmande

Ici au pays, on ne dit pas la Garonne mais Garonne (Garona, prononcer Garouno en gascon) ; le fleuve est personnifié montrant ainsi tout le respect et aussi la crainte qu’il inspire. Ses « aïgats[1] » sont attendus et redoutés. Attendus car les inondations qui envahissent la vallée laissent, quand les eaux se retirent, le précieux limon, la lise de Garonne, qui rend les terres si fertiles. Redoutés car ses furies sont parfois dévastatrices : digues emportées, maisons englouties, routes crevées, bétail et parfois personnes disparues. Les riverains ont appris à vivre avec Garonne et s’ils n’ont pas pu l’apprivoiser, ils se sont adaptés : maisons construites sur des « terrats » où bêtes et hommes sont au sec pour attendre la décrue.

On ne sera donc pas étonné que le vocabulaire local concernant la vie au bord de Garonne soit très riche et très spécifique et en occitan bien entendu, certains mots sont passé en français dans le parlé local comme une matte, une cale, un terrat…

Lire la suite : Garona - Garonne

Mazurka « féministe», collectée auprès de Julia Bidot, à Samazan en 1976. Plusieurs versions de cette mazurka existent en Lot et Garonne. Voir également pour cette commune, l’origine de la fontaine de Gahet p 172, du lieu-dit Sangosse p 208 et une histoire collectée dans cette commune : lo taupaire p 231.

Lire la suite : Samasan - Samazan

Las hilhas de Marmanda. Les filles de Marmande.

Félix ARNAUDIN   « Chants populaires de la grande Lande »

 Il ne s’agit ni d’un conte ni d’une légende mais d’une chanson. En fait d’une danse traditionnelle de Gascogne: un rondeau. Cette chanson a été enregistrée en 1977 et figure sur un disque du groupe « Lambrusc », groupe ou chantait Pierre Corbefin, longtemps Directeur du conservatoire occitan de Toulouse et qui fut, un temps, Directeur de feu l’office municipal de la culture de Marmande dans les années 80. Il était accompagné de Monique Lamothe de Penne d’Agenais et de Michel Segonzac.

Cette chanson a été reprise et modernisée par Jean François Tisné, chanteur béarnais. Il s’accompagne au « Brama topin », tambourin à friction composé d’une « toupie », pot en grès servant à conserver les confits dans la graisse sur lequel on a tendu une peau percée en son centre. On fait glisser dans ce trou une baguette de bois de section ronde,   en la frottant contre la peau pour la faire vibrer. Les cuigas brésiliennes qui imitent les cris du singe et accompagnent les sambas sont également des tambours à friction où la baguette est fixe et où on la frotte avec les doigts pour produire ce son si particulier. On trouve toutes sortes de tambours à frictions dans la tradition populaire et dans de nombreux pays.

« Les Filles de Marmande » est un rondeau intéressant car, contrairement à beaucoup de ces danses, il ne s’agit pas d’une ronde de neuf, ronde ou on répète neuf fois le même couplet en commençant à neuf puis huit et ainsi de suite jusqu’à un. Il raconte une véritable histoire: une mère et ses filles cousent assises sur un banc, viennent à passer trois gentils galants…

Joué et chanté comme un rondeau il y a de forte chance que cela soit à l’origine un chant de travail (chant de fileuses). Il est tiré des « Chants populaires de la grande Lande » de Félix Arnaudin. (Volume 2 page 307).

Lire la suite : Marmande en chansons

Fernand Botet de LACAZE . Raymond COURREGES

Le Gascon serait-il un attardé, réfractaire au progrès, ou au contraire a-t-il toujours une longueur d’avance sur les autres ?

Un vif débat anime aujourd’hui le Pays des Lugues et l’Albret. Certains sont pour la construction d’une Ligne à Grande Vitesse pour faire circuler le TGV Bordeaux-Toulouse. D’autres, pour limiter la dépense, jugent plus raisonnable d’aménager la ligne existante. Le débat est ouvert, comme il l’était déjà en 1898 pour la construction de la ligne de chemin de fer Marmande-Mont de Marsan, ligne qui en son temps a également fait couler beaucoup d’encre !

Fernand Botet de Lacaze, un félibre Bouglonnais avait à l’époque rédigé une poésie lyrique pour s’insurger contre cette réalisation. Gràce à ce texte, il avait obtenu le 3ème prix lors de la séance des jeux floraux tenue en l’hôtel de la Préfecture le 7 août 1898 pour le centenaire de Jasmin. Les arguments présentés contre cette réalisation peuvent prêter à sourire et sembler quelques peu rétrogrades, mais pas tant que ça si on y réfléchit bien ! Ils sont déjà très écologiques pour l’époque et si l’on pense à ce qu’est devenue cette ligne de chemin de fer, aujourd’hui abandonnée, tout cela en valait-il la peine ? Fernand de Lacaze serait certainement heureux de savoir que l’on veut l’utiliser pour faire découvrir aux promeneurs et touristes tous les charmes de notre Gascogne en la transformant en piste cyclable et, quelque part, ce retournement des choses lui donne raison aujourd’hui.

Peut être avait-il peur à l’époque d’être taxé d’attardé, réfractaire au progrès, pour n’avoir pas signé son œuvre ! En effet sur le compte rendu officiel de la séance des Jeux Floraux, elle est signée X et attribuée à un anonyme de Casteljaloux (Lot et Garonne). Nous avons pu lui en restituer la paternité grâce à l’exemplaire de ce compte rendu ayant appartenu à Maurice Joret et qu’il avait annoté à la plume de sa main. Sous le X il avait rajouté le nom réel de l’auteur. Maurice Joret, félibre du Mas d’Agenais, avait lui-même obtenu le 2ème prix pour les contes en prose avec « lo passaïre de Mounhurt » (« le passeur de Monheurt ») et un certain Simin Palay[1] le premier prix chansons.

Lire la suite : Quand le passé devient futur !

Calendrier

Septembre 2017
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Bals et animations

29 Sep 2017
09:30 - 18:00
Journée "Prévention Bien-Etre"
30 Sep 2017
15:00 - 23:59
Fête béarnaise à Argenton

A venir

21 Sep 2017
08:15 - 15:00
Formation enseignants
21 Sep 2017
20:30 - 22:00
Veillée compagnonnage
22 Sep 2017
16:00 - 18:00
Répét théâtre
26 Sep 2017
08:15 - 15:00
Formation enseignants
26 Sep 2017
18:00 - 20:00
Cours occitan
26 Sep 2017
20:30 - 22:00
Danse
28 Sep 2017
08:15 - 15:00
Formation enseignants
29 Sep 2017
16:00 - 18:00
Répét théâtre
03 Oct 2017
08:15 - 15:00
Formation enseignants
03 Oct 2017
18:00 - 20:00
Cours occitan